Pratique de l'orbite microcosmique

Télécharger
pratique_orbite_microcosmique.jpg
Image JPG 828.3 KB

Les détails de la pratique

Avant de pratiquer l'orbite microcosmique, il convient de bien visualiser les principaux méridiens concernés : Le Vaisseau Gouverneur (Du Mai) et le vaisseau de la Conception (Ren Mai).

Faire circuler le souffle vital dans l’orbite microcosmique

Du point de vue taoïste, le mouvement naturel de l’énergie (chi) dans notre organisme est en fait le mouvement de notre souffle vital. Ce mouvement est gouverné par les principes du yin et du yang, principes qui correspondent à ceux de la polarité, aux charges négative et positive de l’électricité et du magnétisme. Ce mouvement s’effectue grâce à un réseau complexe de canaux énergétiques reliant entre eux divers sens, organes internes et centre énergétiques. L’énergie circule des zones ayant un grands potentiel électrique vers celles ayant un potentiel électrique moindre. La maladie et les malaises s’installent lorsque cette circulation est bloquée ou déséquilibrée. Les canaux énergétiques peuvent être ouverts ou rééquilibrés grâce à une variété de moyens : l’acupuncture, les plantes, le massage, la méditation, les mouvements et les postures, et bien entendu grâce à la respiration.

Selon les observations et découvertes faites par les maîtres taoïstes et les docteurs chinois, il existe 60 canaux majeurs, appelés aussi méridiens, dans le corps humain. Alors que certains de ces méridiens, les méridiens primaires, acheminent le souffle vital (notre force vitale) vers les divers organes et glandes du corps, d’autres méridiens, appelés méridiens psychiques, servent de réservoirs d’énergie qui relient entre eux les méridiens primaires et les sustentent. Afin de comprendre le pouvoir de la respiration naturelle du point de vue taoïste, il faut se pencher plus en détails sur les deux principaux méridiens psychiques : le vaisseau Gouverneur et le vaisseau Conception. Ce sont en effet ces deux canaux énergétiques qui relient entre eux les divers centres énergétiques du corps. Et ce sont ces divers centres qui absorbent et transforment l’énergie qui y circule, et qui fournissent aux autres méridiens l’énergie à être distribuée dans tout l’organisme.

 

Vaisseau Gouverneur et vaisseau Conception

Le vaisseau Gouverneur, un méridien yang, commence au périnée (entre l’anus et les organes génitaux), passe sur le coccyx et sur le sacrum avant de monter le long de la colonne vertébrale. Quand il arrive au crâne, il court sur la surface du cerveau jusqu’à la couronne, pour ensuite redescendre au milieu du visage (environ deux ou trois centimètres sous la surface de la peau) et finir en haut du palais, derrière les dents du haut. Le vaisseau Conception, un méridien yin, commence également au périnée, passe par dessus l’os pubien et monte le long du milieu du torse en passant par le nombril, le plexus solaire, le cœur et la gorge (environ deux ou trois centimètres sous la surface de la peau) et finit au bout de la langue. De façon générale, l’énergie monte le long du vaisseau Gouverneur et descend le long du vaisseau Conception. Mais elle peut aussi circuler dans le sens contraire. Le circuit énergétique est fermé lorsque le bout de la langue touche le palais. Ce circuit s’appelle « orbite microcosmique » ou « roue de vie » et constitue le fondement de l’alchimie taoïste, tant sur le plan de la santé que de la spiritualité.

 

Sensation directe de l’énergie

Bien que notre vie dépende de la circulation permanente de l’énergie dans ces deux vaisseaux, la quantité, la qualité et la circulation de cette énergie sont souvent plus réduites que le niveau élevé de santé et de vitalité qui est notre droit inné à la naissance. Du point de vue taoïste, ce n’est qu’en sentant directement cette énergie que nous pouvons corriger la situation. La connaissance de la circulation de l’énergie dans notre corps nous permet de comprendre facilement que l’orbite microcosmique doit être ouvert et doit rester actif afin de pouvoir accueillir le flot du chi et l’améliorer. Lorsque nous ne savons pas conserver, recycler et transformer notre force interne par ce circuit, notre consommation d’énergie devient aussi peu efficace qu’une voiture qui fait dix kilomètres avec dix litres d’essence. En pratiquant la méditation de l’orbite microcosmique, nous pouvons sentir notre chi circuler et localiser les blocages ou les points faibles sur son parcours et ainsi les corriger. Cela nous aide aussi à employer notre force vitale plus efficacement et à avoir un meilleur kilométrage interne.

La plupart des gens, s’ils sont honnêtes envers eux-mêmes, doivent admettre qu’ils sentent très peu non seulement leur force vitale, mais aussi les diverses parties de leur corps, comme le ventre, la poitrine, la tête et le dos. Lorsqu’ils sentent ces zones, c’est en général à cause d’une gêne, d’un mal de dos, d’une indigestion, d’un mal de tête, autant de signes qui indiquent que l’énergie est bloquée ou ne circule pas bien. Mais quand on travaille avec l’orbite microcosmique, on sent davantage toutes ces zones du corps, ainsi que les tensions qui peuvent s’y trouver. Qui plus est, notre conscience prend graduellement de l’expansion vers l’intérieur et nous recevons des impressions plus directes de notre corps à partir de l’intérieur, impressions qui sont en rapport avec les mouvements et les blocages de notre énergie vitale. En apprenant à faire l’expérience de l’orbite microcosmique directement par la sensation, celui-ci se manifeste comme un circuit constamment présent dans nos espaces intérieurs et nos centres énergétiques. Ce sont les impressions de la circulation de notre énergie dans ces espaces et ces centres qui permettent à une véritable transformation d’avoir lieu dans notre corps et notre psyché, transformation qui sous-tend notre santé et notre développement personnel.

 

Points de l'Orbite microcosmique - Les centres d'énergies

  • Couronne - Point de la glande pinéale
  • Troisième œil - Point de la glande pituitaire
  • Gorge
  • Cœur
  • Plexus solaire
  • Nombril
  • Palais des ovaires (Palais du sperme)
  • Périnée
  • Sacrum
  • Point des reins
  • Point des surrénales (D 11)
  • Point opposé au cœur
  • Point opposé à la gorge (C 7)
  • Point du cervelet
Télécharger
Les 14 centres énergétiques
Les 14 centres énergétiques.doc
Document Microsoft Word 34.5 KB

Exercice

Lorsque vous travaillez avec la circulation du souffle vital, il est important d’être détendu et de se trouver dans un état réceptif. Cette réceptivité vous permet de recevoir de nouvelles impressions de vous-même. À chaque point de l’orbite microcosmique sont associés des aspects psychologiques, selon que le point est ouvert ou fermé. À un moment donné, grâce à la perception intérieure, vous réussirez à recevoir directement des impressions de l’état de chacun de ces centres, et par conséquent de votre état émotionnel et psychologique.

Afin de vous préparer à cette méditation, vous devez commencer par travailler pendant environ dix minutes avec le souffle du sourire et respirer dans vos divers organes internes. Ensuite, passez quelques minutes à respirer doucement dans votre ventre. Sentez votre ventre se gonfler à l’inspiration et se dégonfler à l’expiration. Quand cette sensation se fait plus nette, ne faites plus d’effort et laissez votre respiration monter et descendre spontanément. Prenez votre temps. Voyez si vous réussissez à sentir que quelque chose « vous respire » depuis les profondeurs de votre ventre.

Lorsque vous commencez, ne vous attardez pas trop longuement sur les points, surtout ceux du cœur, celui à l’opposé du cœur et ceux de la tête. Si vous maintenez votre attention trop longtemps sur un des points de l’orbite avant que celui-ci ne soit complètement ouvert, vous risquez de causer un déséquilibre dans la distribution de l’énergie dans votre corps. Ne vous concentrez pas sur les points du cœur, à l’opposé du cœur et sur la tête pendant plus de vingt à trente secondes. Pour ce qui est des autres points, une ou deux minutes suffisent.

 

1 - Réveiller l’énergie au périnée

Déplacez votre attention vers le point du périnée, entre les organes génitaux et l’anus. Sentez cette zone aussi nettement que vous le pouvez. Une fois que vous avez une certaine sensation de ce centre, surtout de sa vibration, faites-y une grande, longue et lente inspiration. Sentez comment ce centre semble prendre de l’expansion avec votre inspiration. Quand vous expirez, laissez sortir toute tension, toute retenue ou tout effort de cette zone. Répétez jusqu’à ce que vous sentiez l’énergie de votre périnée s’aviver.

 

2 - Réveiller les centres du vaisseau Gouverneur (ligne médiane en arrière du corps)

Maintenant, laissez votre attention monter le long du vaisseau Gouverneur, vers le coccyx et le sacrum. (Il se peut que vous constatiez que votre attention s’y rend de façon spontanée.) Si vous éprouvez de la difficulté à sentir cette zone ou une autre zone, touchez-la du bout des doigts. Respirez dans cette zone comme vous l’avez fait avec le périnée. Une fois que vous sentez la zone s’ouvrir, passez aux suivantes l’une après l’autre : point des reins, à l’opposé du nombril; point D 11, à l’opposé du plexus solaire; point à l’opposé du cœur entre les épaules; Cervicale 7, qui est la plus grosse des vertèbres cervicales; point de l’oreiller de jade, qui se trouve à la base du crâne; point de la couronne, qui est situé au sommet de la tête; et le point situé entre les deux sourcils, point avec lequel nous avons déjà travaillé dans les chapitres précédents. N’essayez pas de forcer la sensation. Laissez simplement chaque point s’ouvrir tout seul, simplement sous l’effet du souffle et de l’énergie que vous y amenez. Il n’est pas nécessaire que vous passiez par tous les points du vaisseau Gouverneur au cours de la même méditation. Vous pouvez les étaler sur plusieurs jours en séance de dix à quinze minutes. Si c’est ce que vous choisissez de faire, assurez-vous de commencer avec le périnée à chaque nouvelle séance et de passer rapidement par les points déjà faits. 

 

3 - Réveiller les centres du vaisseau Conception (ligne médiane en avant du corps)

Quand vous êtes rendu au point du troisième œil, posez le bout de votre langue au palais derrière les dents du haut et maintenez-la à cet endroit pendant toute la durée de la méditation. (Un bon endroit pour mettre la langue est celui où celle-ci se pose naturellement quand vous dites « le ».) Ensuite, faites descendre votre attention de votre langue, à votre bouche et votre gorge. Respirez dans le point de la gorge jusqu’à ce que vous perceviez une sensation d’ouverture. Descendez vers le point du cœur (environ 4 ou 5 cm au-dessus de l’extrémité du sternum), vers le plexus solaire (environ au trois-quarts de la distance entre le nombril et l’extrémité du sternum), vers votre nombril, le palais des ovaires ou du sperme (près de l’os pubien) et enfin vers le périnée de nouveau. Prenez tout votre temps. L’impatience est une entrave. Ce qui est important, c’est de sentir la sensation vibratoire propre à chaque point.

 

4 - Faire circuler le souffle vital

Une fois que vous avez localisé et senti les divers centres, l’étape suivante consiste à sentir le souffle vital pendant qu’il y circule. Ce n’est pas aisé. Les écrits taoïstes mentionnent clairement qu’il faut des années pour arriver à sentir pleinement l’orbite microcosmique. Il est important de se rappeler que la plupart des gens ont très peu d’expérience à travailler ainsi avec l’attention et l’énergie. Chez la plupart des gens, les centres énergétiques sont congestionnés par les tensions et à peine discernables par la conscience. C’est ce qui fait que l’ouverture des points de l’orbite microcosmique peut à l’occasion être désagréable. Mais si vous travaillez en douceur, vous expérimenterez graduellement un nouveau sens du mouvement en vous et un contact beaucoup plus direct avec votre présence énergétique.

À première vue, la technique est simple. Lorsque vous inspirez, sentez le souffle énergétique monter le long du vaisseau Gouverneur à partir du périnée et passer par les divers centres. Lorsque vous expirez, sentez l’énergie descendre le long du vaisseau Conception, du troisième œil jusqu’au périnée, en passant par les divers autres centres. Assurez-vous que le bout de votre langue reste toujours en contact avec votre palais (c'est elle qui sert de pont entre les deux méridiens pour laisser passer l'énergie). Vous pouvez à l’occasion essayer de faire le circuit à l’envers, c’est-à-dire d’inspirer et de monter dans le vaisseau Conception en avant et d’expirer et de descendre dans le vaisseau Gouverneur en arrière. Cette inversion du sens de la circulation aidera à débarrasser les deux vaisseaux des tensions et des toxines. Ne vous inquiétez pas si vous ne réussissez pas à sentir un quelconque mouvement dans tous les centres. Observez simplement ce qui se passe. Observez les endroits où vous sentez et les endroits où vous ne sentez pas. Avec le temps, les vaisseaux et les centres ouvriront plus totalement et vous aurez des impressions nouvelles et plus directes de vos énergies intérieures parce qu’elles circuleront plus efficacement dans votre organisme.

 

Dans la tradition taoïste, l’orbite microcosmique est également appelé « petit orbite ». Pourquoi? Parce que les Taoïstes travaillent également avec l’orbite macrocosmique ou « grand orbite », circuit où l’énergie vitale circule non seulement dans les vaisseaux Gouverneur et Conception, mais aussi dans les méridiens des bras et des jambes. Et il existe également d’autres techniques qui font entrer en jeu d’autres méridiens plus profondément enfouis dans le corps. Malheureusement, bien des gens commencent à travailler avec les techniques plus avancées avant d’avoir établi des bases solides pour les entreprendre. Cette erreur peut se traduire non seulement par de la confusion, mais aussi par des dommages au corps ou à la psyché

Guérison et équilibre

La respiration dans l’orbite microcosmique est déjà en soi une technique avancée de guérison et de méditation, technique qui sert de base à la plupart des autres pratiques. La respiration dans l’orbite microcosmique peut avoir de puissants effets non seulement sur le plan de la santé physique, mais aussi sur les plans psychologique et spirituel. Depuis des siècles, les maîtres de chi kung disent que lorsqu’on peut sentir l’énergie circuler dans l’orbite microcosmique, des centaines de maladies peuvent être évitées ou guéries.

Il faut cependant bien comprendre que cet équilibre n’est pas de nature statique. Il est au contraire fondé sur une attention intérieure constamment renouvelée et dirigée vers notre véritable centre physique de gravité - le Dan Tian inférieur, centre énergétique situé juste en dessous du nombril - alors que toutes sortes de mouvements intérieurs et extérieurs se produisent. L’expansion et la contraction rythmique de la respiration naturelle, qui prend sa source au plus profond du ventre, soutient cette attention et aide à activer l’énergie de ce centre et à la faire circuler partout dans notre corps, nous permettant ainsi d’avoir une sensation plus totale de nous-mêmes. Comme nous l’avons vu, c’est cette sensation organique globale qui peut nous aider à nous libérer de ce que Lao Tseu appelle le « sens étriqué de soi » et nous ouvrir aux forces alchimiques de guérison et de totalité.

 

Alors, on respire?