Article et vidéo sur les fascias "Trame de la vie"

Document expliquant ce que sont les fascias (à lire absolument)

Télécharger
fascias.pdf
Document Adobe Acrobat 13.1 MB

Je m'intéresse beaucoup aux fascias du corps puisque c'est ce que je travaille personnellement depuis longtemps par le biais des arts martiaux, le Wa jutsu (devenu Jujitsu traditionnel) depuis mon enfance, plus récemment depuis quelques années en Qi Gong et de façon plus poussée, depuis 2 ans, en Ziran Qi Gong par le biais de l'enseignement de Maître Liu Deming.

Intuitivement, mes recherches et mon travail personnels sur le corps et l'énergie qui y circule m'ont menées à certaines conclusions qui se recoupent complètement avec mes dernières découvertes.

 

Je réalise donc depuis peu, que depuis l'âge de mes 12 ans où, je travaillais déjà sur l'énergétique ; longues méditations, postures, sensations corporelles, développement et projection du Qi à travers les mouvements et le côté martial, travail sur les 5 éléments (eau, terre, feu, air, éther), je nettoyais mon corps de sa mémoire cellulaire et le rendais plus fort et plus vibrant et donc plus vivant en travaillant sur les fascias.

C'est toujours excitant de découvrir ce qui se passe dans notre corps et surtout pourquoi ça se passe !

 

Continuant mes recherches, je suis tombée récemment, sur cette vidéo magnifique, qui m'a beaucoup touchée.

Vidéo passionnante et fascinante sur les fascias de notre corps

Et je me suis aussitôt souvenue de photos magnifiques qu'un ami, un artiste photographe, Christophe Beaulieu, a réalisé sur la glace et qui m'ont faite exactement le même effet.

 

Je n'avais jamais vu de fascias avant cette vidéo. Ainsi, je comprends mieux pourquoi j'ai été émue.

Ca touche quelque chose pour moi d'extraordinaire et de "magique" en lien avec le corps mais aussi avec la nature et tout ce qui nous relie et pour cause : 

"Quand les fascias ont la possibilité de s'exprimer, c'est la mémoire du corps qu'ils racontent. Ils ne sont pas habitants de nos corps, ils sont la "trame de la vie, la demeure dans laquelle la vie séjourne." (Still)".

 

Photos de la nature sous la glace 1/2 (photo de Christophe Beaulieu)

Les fascias : Copie d'écran de la vidéo sur les fascias 1/2

Photos de la nature sous la glace 2/2 ((photo 1 de Christophe Beaulieu)

Les fascias : Copie d'écran de la vidéo sur les fascias 2/2

En Qi Gong, la technique que je développe depuis toutes ces années, me le fait ressentir dans toutes mes cellules.

Et oui ! Comme finalement l'explique cette vidéo, les fascias sont sensibles à l'énergie et à l'intention.

 

En faisant le parallèle avec les photos ci-dessus, qui reflètent vraiment le vivant dans sa profondeur, elles représentent finalement la vie en dehors de nous mais aussi en nous.

Ce que dit l'ostéo par rapport au côté fractal du corps et de la nature est vraiment intéressant.

Je vais donc poursuivre mes recherches en ce sens à travers le qi gong dans la nature avec une conscience plus poussée. Cela m'ouvre des champs de jeux incroyables !

 

Le Wa Jutsu / Jujitsu - Enseignement reçu dès mes 12 ans par Maître Quéro

Mon travail en conscience sur les fascias : Mes expériences et mes ressentis

J'ai compris depuis longtemps qu'il était indispensable de lier corps/esprit en permanence afin de permettre à l'énergie de circuler librement en soi.

Ce travail postural en conscience lié également au souffle, à la respiration, permet de développer une verticalité et donc de renforcer son équilibre dans l'espace. Ce que l'on peut appeler "l'enracinement" mais dans le mouvement.

Et plus je renforçais ma structure "énergétique" (de prime abord), plus je sentais la puissance de mon corps qui prenait de la densité sans trop définir d'où elle venait précisément car je ne la voyais pas de façon physique.

Mais elle était là ! En moi ! Mais aussi autour de moi ! 

Depuis mon enfance, je suis fascinée par ce travail. Gamine, j'observais le vivant comme tout enfant attentif à la vie qui bouge autour de lui mais j'avais eu la "chance" que l'Univers mette sur ma route, le Wa Jutsu, basé uniquement sur le travail énergétique et ses mouvements dans le corps en étant connectée à l'Univers. L'homme entre le ciel et la terre. J'ai grandi en conscience en suivant cette direction et je ne l'ai plus jamais quittée.

 

Tout au long de ma vie, au delà des enseignements que j'ai pu recevoir d'éminentes personnes, j'ai vite ressenti cet appel intuitif à me connecter à la source de "quelque chose". Je pouvais le faire de différentes façons mais aussi le ressentir par le biais d'incroyables sensations.

Et au fil du temps, ces ressentis se sont intensifiés et affinés. 

J'ai compris que mon corps savait. Non seulement il se souvenait, mais naturellement il connaissait le chemin.

Alors, j'ai toujours suivi intuitivement ce qu'il me disait.

J'ai appris la danse, j'ai appris la capoeira, j'ai appris le Qi Gong et le Ziran Qi Gong, j'ai appris la méditation, j'ai appris la médecine chinoise, l'anatomie humaine, j'ai appris le dessin, la géobiologie, le quantique...

Ou du moins... Je me suis souvenue. Tous ces outils ont été pour moi comme des évidences.

Et plus je réveillais cette énergie, plus je la libérais, plus elle se souvenait.

 

Et je réalise donc que tout ce travail était étroitement en lien avec la structure des fascias.

Cette densité que je ressentais sans la voir était celle des fascias qui se déployaient et résonnaient avec tout mon être.

Plus j'ouvre ma conscience, plus ce savoir émerge de l'infini.

Plus je ressens ce lien puissant avec la vie en moi mais aussi autour de moi, plus je me détache de cette fausse réalité du monde dans lequel je suis souvent emprisonnée par mes croyances.

Quand je suis en méditation active en pratiquant le Qi Gong dans la nature, c'est d'une puissance inouïe !

Cet enracinement si incroyable en connexion à la terre, cette force qui vient du ciel et qui nous pénètre, cette énergie qui circule en nous comme un dragon qui émerge du fond de ces abîmes et réveille un feu embrasé par le souffle naturel "divin", c'est notre expérience humaine ressentie dans toutes nos cellules. 

 

Dans mon quotidien, je redécouvre ce calme intérieur que finalement je ressentais flotter en moi depuis mon enfance. Quand je ne me laisse pas influencer par la dictature de mon mental, je vois ces mondes dans lesquels nous évoluons. Et je me lie à ceux qui finalement, consciemment ou non, les voient aussi afin de coévoluer ensemble et d'apprendre à se souvenir des uns et des autres. 

 

C'est "ça" que j'apprends et c'est "ça" que je partage passionnément car tout ce qui est lié à la vie ne peut être que passion et ne peut être que partagé.